A la Fête de l’Huma, agents de ménage exploités ’

le

humaJ’ai vraiment un goût prononcé pour ceux et celles qui vont voir derrière le décor.
Là encore, qui , à la fête de l’Huma, ne s’est soucié des plus pauvres qui nettoient leurs chiottes…?
On ne peut pas être à la tribune et parler aux plus exclu-e-s en même temps, faut pas tout mélanger.
Aller à la fête de l’Huma, c’est comme aller chez Ardisson, c’est des lieux où souffle une odeur de renfermé, mais il faut y aller…
Le jour où plus personne n’ira à la fête de l’Huma peut-être que d’autres évènements naitrons, chargés de promesses pour l’avenir et non de cadavres que l’on tente de réanimer sans cesse…

Mais c’est pas demain Extrait:

Le 12 septembre dernier, à la Fête de l’Humanité, nous avons repéré une contradiction flagrante et honteuse, entre les conditions de travail du personnel de ménage & entretien des toilettes (labeur déjà assez ingrat en soit), et l’esprit solidaire de tel événement, a fortiori.

Ainsi, sur l’ensemble du site, les employés de Psv.fr ne peuvent s’assoir, ni se protéger du soleil ou pluie (pour cette édition : la chaleur, l’année passée : la boue).

De surcroit, ils travaillent de 8h à 1h du matin, sans accès au camping pour dormir. Les bénévoles des stands ont ce “luxe”. Pas eux, contraints de rentrer en transports en commun, alors largement encombrés. Ce qui ne laisse à la plupart que 2 heures grosso modo pour dormir, avec un aller retour bien inutile et fastidieux !

La suite de l’article
Retour au sommaire de la lettre 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *