Par le peuple, pour le peuple, et puis quoi encore ?

le

merci-le-peuple1Je vois passer cette expression, assez fréquemment, quand il s’agisse d’écrire une constitution, (rien que ça), ou autre projet militant.
On est alors dans un angélisme, mais qui profites à qui?
Prenons le cas d’une” nouvelle constitution” qui devrait être écrite par le peuple et pour le peuple…

Moi je veux bien, mais quel peuple sait ce que c’est qu’une constitution?
Sérieusement, une partie infime du peuple, non seulement sait ce que c’est, mais c’est une partie encore plus infime qui est capable de mettre les mains dans le moteur pour en remonter une autre… de constitution

Alors dans cette expression “par le peuple, pour le peuple” il y a une erreur grave.
On pourrait dire, “par une élite, pour le peuple” ce serait plus clair, et à partir de là , on peut discuter sur qui sera l’élite, comment sera-t-elle désignée, etc etc…
Pour avoir mis en doute cette thèse en m’interrogeant sur le nombre de siècle qu’il faudra avant que le peuple puisse écrire une constitution j’ai eu ça comme commentaire sur TCB
“C’est sûr que si on attend que le peuple soit réveillé pour œuvrer dans ce sens, on va pouvoir attendre longtemps je crois… :/ Ceci dit, il est dit quelque part dans la vidéo, (Chouard) il me semble, que si l’on traite le peuple comme un abruti (c’est pas dit comme ça hein), il agira comme un abruti, et si on le traite en citoyen responsable, il agira comme tel. Il convient alors, déjà à notre petite échelle, à ne plus le voir comme un crétin et d’ores et déjà tendre vers cet idéal ! Je pense qu’à partir de là le réveil peut être beaucoup plus radical et rapide qu’on ne le pense…

Et voilà une belle façon d’éviter la question… en faisant des vœux pieux… Il suffit d’y croire en fait..

Sur une autre forme, on retrouve ça chez les ultras-libéraux qui diront “Si les français regardent TF1, c’est bien la preuve que TF1 n’est pas si mauvais que ça, ou alors c’est prendre les français pour des abrutis..”

Bref, quand on parle du peuple, on parle de qui de quoi? peut-être va-t-il falloir trouver d’autres mots…
Retour au sommaire de la lettre 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *